La foule des vendeurs à la sauvette Square Varlin

LES COUTURES : VISION APOCALYTIQUE !

Alors que la ZSP (Zone de Sécurité Prioritaire) vient d’être activée sur Paris 20ème (lire notre article), ce que nous redoutions tant est arrivé : « Si aujourd’hui nous nous réjouissons du dispositif mis en œuvre par Paris, nous savons que les Coutures ne sont pas à l’abri de ce que nous nommons « l’effet évier » : les actions menées sur Paris « repoussent » le problème vers les espaces limitrophes fragilisés… »

Nous n’avons même pas eu à attendre plus de 48H !! Le dispositif est effectivement très efficace sur la zone Paris (c’est à dire jusqu’au puces de la Porte Montreuil) : trottoirs impeccables et plus aucunes nuisances…

En revanche il suffit de traverser la rue pour se rendre compte que les vendeurs à la sauvette, repoussés de quelques dizaines mètres, ont littéralement envahi le square Varlin. Un véritable raz de marée humain avec déballage de marchandise à même le sol et déferlement de joueurs de bonneteau jusque 4 heures du matin. Fodé Soumah, trésorier de l’association BVC, ne pouvait même plus rentrer chez lui, tout comme les autres résidents des immeubles du square Varlin.
Hier soir un courrier a été rédigé par BVC et adressé au Préfet de Seine Saint Denis, au Maire de Bagnolet et à Monsieur le Député pour lancer une alerte d’urgence sur la situation. c’est un véritable « appel au secours » que nous soutenons pleinement.
Télécharger le courrier « APPEL AU SECOURS » de l’association BVC

EXIGEONS IMMÉDIATEMENT LA MISE EN PLACE D’UNE ZONE DE SÉCURITÉ PRIORITAIRE SUR LES COUTURES ET LE BAS MONTREUIL !!

Pour finir, voilà un message destiné à nos élus et adjoints de la Ville de Bagnolet :

  • Monsieur Marc Everbecq, Maire de Bagnolet
  • Monsieur Laurent Jamet, Premier adjoint en charge de la sécurité et de la politique de la ville
  • Monsieur Brahim Benramdam, conseiller municipal délégué et chargé du CLSPD (Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance)

MESSIEURS, IL EST TEMPS D’AGIR ET D’ARRÊTER DE SE PLANQUER DERRIÈRE MILLES EXCUSES POUR NE PAS AGIR. NOUS ATTENDONS DE VOUS, UNE VÉRITABLE MOBILISATION POUR NOTRE SÉCURITÉ, DES VRAIS MOYENS POUR VOS ÉQUIPES ASVP ET LES SERVICES DE LA MAIRIE, AINSI QUE DES ACTIONS VISIBLES ET PÉRENNES POUR UNE NETTE AMÉLIORATION DU QUARTIER DES COUTURES.

PS : Et de grâce, nous ne voulons plus entendre le « c’est la faute de l’autre », ca suffit! Faites preuve de maturité, et oeuvrez au rassemblement pour une cause qui dépasse les clivages et les guerres politiciennes.

Les photos-témoins prise hier soir sur le square Varlin… un square destiné aux enfants… NO COMMENT

 

8 comments

  1. mariloubrossier
    Author

    Merci Ramon ! C’est un témoignage quotidien de notre environnement… de l’espace où nos enfants évoluent et vivent et qui doit être respecté, nettoyé et entretenu par les pouvoirs publics et les riverains. La mise en place de la ZSP ne pourra résoudra pas tout (ce serait miraculeux), mais constituera très certainement une nette amélioration. A suivre, nous ne lâcherons pas le morceau !

  2. Jul

    Que dire de l’un des + gros trafic de cannabis d’IDF à la capsulerie sans que rien ne bouge depuis des années. Rien que pour cela l’équipe municipale actuelle doit changer vu le manque de considération pour ses habitants.

  3. Kientzy

    C’est invivable ces gens là nous pourrissent la vie ils crient, salissent ,empechent la circulation ,nos appartement ne se vendent plus,il va falloir se mobiliser car Paris fait le necessaire pour les chasser mais Bagnolet ne fait pas grand chose.Il faut que les forces de police interdisent ces ventes sauvages sur tout le périmètre du quartier y compris Bagnolet .Je n’en peux plus

  4. Charryarsene

    C’est un quartier devenu invivable, pourtant sympathique il y a 20 ans. J’ai, 4 jours par semaines peur de sortir de chez moi tant le nombre de vendeurs à la sauvette ainsi que de policiers ( car le problème à deux tranchants ) est élevé. Un jour je descend de mon premier étage, ils s’étaient installé au rez de chaussé dans notre couloir, porte ouverte sur la rue.
    Loin de moi l’envie d’avoir à faire ma propre loi, mais si c’est le prix à payer pour dormir sur mes deux oreilles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>